05 avril 2008

Trianon

Attention voici la toute première recette de ce blog ! Il s'agit donc bien sûf d'une recette qui fait en général l'unanimité, à peu près inratable et qui en met plein la vue en général : et ouais, sa première recette faut pas la rater quand meme j'allais pas mettre la recette de la confiture de fraises ! Il faut quelque chose de spécial !

Alors voilà pour moi un excellent dessert que j'ai acheté dans une grande chaine de supermarché mais que je n'ai jamais cherché à faire, me disant que ça devait être une prise de tête. Et ben non, même pas ! En fait c'est super simple, c'est juste que ça prend du temps ! Mais bon, ça vaut le coup croyez-moi...

Allez jvous aient assez fait attendre (bon ok, il suffisait de regarder le titre mais bon... :p). Il s'agit de la recette... du trianon !
Pour ceux qui seraient inculte du trianon (on ne peut pas profiter de la vie sans avoir gouté un trianon voyons enfin ! ^^), il s'agit en fait d'une couche de génoise à la noisette, d'une couche de praliné craquant et d'une couche de chantilly au chocolat. Inutile de vous dire... que c'est une vrai tuerie ! (aïe les calories !)

Alors voilà la recette arrangée à ma façon :

Ingrédients :

Génoise :

- 60g de sucre
- 40g de noisettes en poudre
- 30g de beurre
- 2 oeufs
- 1 cs bombée de farine
- 1/2 cc de levure chimique

Praliné croustillant :

- 95g de crêpes dentelle (Gavottes)
- 200g de pralinoise (Poulain 1848)
- 40g de pralin (Vahiné)

Chantilly au chocolat :

- 300g de chocolat noir (à environ 50% de cacao)
- 50 cl de crème liquide entière (minimum 30% de mat. grasse)
- 40g de sucre
- Fixe Chantilly (Vahiné)

L'idéal est d'avoir un moule à fond amovible pour réaliser ce gateau, mais ce n'est pas indispensable, un moule à manqué recouvert de papier cuisson conviendra parfaitement.

Préparation :

1) Première étape : réaliser la chantilly. On met un grand saladier et les fouets du batteur/robot au congélateur pendant 30 minutes, et la bouteille de crème liquide bien froide 15 minutes au congélo. Ensuite on sort tout et verse 40 cl de crème liquide dans le saladier et on met les 10 cl restants au frigo. On bat tout de suite la crème liquide avec les fouets bien froids d'abord puissance 1 du batteur, ensuite on accélère progressivement (toutes les 45 secondes à peu près). Quand on voit que les fouets commencent à laisser des marques, on ajouter le sucre en 4 fois bien progressivement et lorsque la chantilly commence à être "aerée" on ajoute un sachet de fixe chantilly, et on conTinue à battre vitesse maximum pendant environ 45 secondes, jusqu'à avoir le fameux "bec d'oiseau" quand on retire les fouets. Laisser prendre cette chantilly 30 minutes au congélateur puis 3h au régrégirateur.   

2) Réaliser la génoise aux noisettes. Pour cela on va séparer le blanc des jaunes d'oeufs (réserver les blancs on s'en servira plus tard), et on va blanchir les jaunes avec le sucre. Ma méthode pour blanchir : je met les jaunes et le sucre dans un bol à fond plat, pas trop épais, je prends une cuillère à soupe et je fais des petits mouvements circulaires rapides avec le dos de la cuillère (en gardant le bol à même le plan de travail, je ne l'incline pas) pendant à peu près 3-4 minutes car le mélange doit bien s'éclaircir (mais si vous avez votre propre méthode qui marche pas la peine de vous embeter à faire comme moi ;))
Ensuite incorporer la levure, la farine, les noisettes et le beurre fondu au mélange. Montez les blancs d'oeufs réservés en un mélange pas trop ferme (il faut que ça reste un peu mousseux) et les incorporez délicatement au mélange précédent.
Recouvrir votre moule à manqué de papier sulfurisé en veillant à recouvrir les bords sur toute l'épaisseur (en fait vous allez démouler votre gateau en le soulevant à l'aide du papier sulfurisé donc laisser 5 bons cm de papier dépasser du moule pour avoir une bonne prise). Beurrer le fond du papier (uniquement le fond, paas les bords) et y mettre votre génoise sur une épaisseur d'environ 1/2 cm pas plus (si vous dépasser cette épaisseur vous n'aurez pas une texture bien mousseuse) puis enfourner dans un four préchauffé à 180° C pendant environ 10 à 15 minutes (surveiller la cuisson : la génoise doit légèrement se colorer et rester moelleuse sur le dessus).
Une fois cuite, sortir la génoise du four et la laisser refroidir sans la démouler.

3) Préparer le croustillant praliné. Pour cela, faites fondre la pralinoise au bain-marie, la laisser tiédir. Pendant ce temps écraser les crepes dentelles en petits morceaux (mais ne pas trop les écraser faut pas que ça devienne de la poudre non plus ^^) puis ajouter les gavottes écrasées et le pralin à la pralinoise fondue et bien mélanger le tout (mais pas trop énergiquement pour ne pas écraser les gavottes). Etaler le praliné croustillant sur la génoise. Lisser à la spatule sans tasser la couche, et laisser au régrégirateur 45 minutes pour que le croustillant durcisse bien.

4) Une fois les 3h au réfrégirateur écoulées pour la chantilly, faire fondre les 300g de chocolat noir au bain marie avec les 10 cl restants de crème liquide. Laisser tiédir puis incorporer très délicatement (en 3 fois minimum) le chocolat fondu tiède (il ne faut pas qu'il soit chaud sinon il réchauffe la chantilly et il flotte à la surface au lieu de s'incorporer) à la chantilly bien froide. Etaler la chantilly au chocolat sur la couche de praliné sur environ 2 cm d'épaisseur (il se peut que vous ayez de la chantilly en trop, mais bon, vous saurez quoi en faire c'est pas irrécupérable... ;)). Lisser à la spatule puis décorer comme vous voulez : vous pouvez laisser le dessus lisse, faire des strilles avec le bout d'une fourcette, même étaler la chantilly au chocolat avec une poche à douille c'est vous qui voyez, quoi qu'il en soit il faut faire ça avant de mettre au réfrégirateur. Une fois que vous avez les décor voulu, filmer le moule et le mettre au réfrégirateur pendant minimum 5h. Quand vos 5h sont écoulées, sortir le gateau du régréfirateur, et le démouler en soulevant le papier sulfurisé. Saupoudrer de cacao non sucré juste avant de servir, et dégustez ;)

Voilà ce que ça a donné pour moi (et même que la déco en pate d'amande c'est moi qui l'ai faite ! *fière* ^^) :

PICT0008

Je vous le montre pas démoulé pour que vous puissiez bien voir ce que je veux dire par "laisser 5 cm de papier sulfu dépasser du moule" (et aussi parce que j'ai pas fait de photos du gateau démoulé... ^^)

Posté par evy92 à 02:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Trianon

Nouveau commentaire